La carotte, remède miracle pour les intestins / Carrot, the miracle remedy

August 11, 2020

Je vous ai parlé il y a quelque temps d’un ingrédient miracle qui a aidé ma fille à sortir de ses crises d’intestin à chaque fois: la carotte, mon alliée, ma super héros!

Bien que son goût ai fini par dégouter ma fille tant elle en a mangé pendant les moments les plus difficiles de sa vie, la carotte ne nous a jamais fait faux bond.
En pleine crise de sa maladie de Crohn, quand tout ce que ma fille mange ne passe pas, il n’y a que la carotte qu’elle supporte et qui l’aide à sortir de l’ornière dans laquelle son corps s’est installée.

Quand la crise s’installe et que la tempête fait rage dans les intestins, ma fille ne supporte plus rien. Que l’aliment soit appétissant ou non, cuit ou non, sans résidus ou non, tout ça n’a plus aucune importance et le dégout pour la nourriture s’installe ce qui aggrave encore les choses. Dans ces moment-là, quelques cuillerées de purée de carotte toutes les heures, même pendant la nuit, réussissent à enfin calmer la tempête et à doucement reprendre le contrôle sur ses intestins devenus sanglants par la guerre qui s’y est déroulée. 

Au plus fort de la crise, la carotte en morceaux est trop difficile à digérer et je dois la cuire (à la vapeur de préférence) et la réduire en purée ou en soupe accompagnée d’un peu de riz ou de pommes de terre et agrémentée d’une petite cuillère d’huile d’olive.

Je me suis posée la question de savoir pourquoi la carotte avait un tel pouvoir magique sur les intestins car si elle fait des miracles chez ma fille, elle le fait aussi chez beaucoup d’autres personnes et est souvent préconisée quand on a une diarrhée, quelle qu’en soit la raison. 

J’ai fait beaucoup de recherches mais aucune réponse ne m’a encore donné entière satisfaction ou peut-être mes lectures ne sont-elles pas assez « scientifique »? 😉

Mais voici quelques pistes sur le pourquoi qui me semblent intéressantes:

La carotte contient beaucoup de bêta-carotène qui se transforme en vitamine A selon les besoins du corps et qui, a son tour, joue un rôle important dans la régulation des réponses inflammatoires. Ce qui est intéressant, c’est qu’on peut prendre des compléments de vitamine A mais qu’il y a toujours un risque de surdosage qui aura l’effet contraire de celui désiré. Mais si on mange beaucoup de carottes (ou autres sources de bêta-carotène), ce risque de surdosage de vitamine A n’existe pas parce que la bêta-carotène ne va se transformer en vitamine A que si le corps en a besoin!
La vitamine A est liposoluble, cela veut dire qu’elle se dissout dans les graisses. Une noix de beurre, une cuillère d’huile d’olive ou quelques noix dans vos carottes n’est donc que bénéfique si vous voulez profiter de la vitamine A de vos carottes.

En cas de diarrhée, la soupe de carottes est un bon remède naturel parce qu’elle contient des minéraux (sodium, potassium, phosphore, calcium, sulfure et magnesium) et combat ainsi la déshydratation. De plus, la carotte cuite et réduite en purée permets une plus grande absorption de la bêta-carotène qui comme vu plus haut va réguler la réponse immunitaire.

Elle est une bonne source de pectine qui forme une couche protectrice dans les intestins pour apaiser l’inflammation.

Elle contrôle la prolifération des mauvaises bactéries et elle semble empêcher de vomir (mais pourquoi, je n’ai pas trouvé).

La carotte contient de la vitamine C qui aide à la cicatrisation et qui va donc aider à guérir les blessures de l’intestin. 

En résumé, une soupe de carotte tous les jours avec une source de graisse, et vous faites un cadeau à vos intestins quotidiennement.
Salomé saura vous aider à trouver la recette parfaite qui allie le délice à la bonne santé! Car si je ne vous vante les vertus de la carotte que sur les intestins aujourd’hui, je ne vous ai pas encore parlé des autres merveilles qu’elle peut faire pour votre santé… On en reparlera! 🙂

Article par Sandrine, mère de famille et entrepreneuse étudiant la naturopathie.


I told you a while ago about a miracle ingredient that has helped my daughter get out of her bowel flare-ups every time: the carrot, my ally, my superhero!

Although my daughter ended up hating its taste, because she ate too much of it during the hard moments of her life, the carrot never let us down.
In the midst of a flare-up of her Crohn’s disease, when all that my daughter eats is a problem, the only thing her intestine accepts is carrot and that vegetable helps her to get out of the chaos in which her body is in those moments.

When the crisis sets in and the storm is getting hold of her intestines, my daughter is loosing her capacity to absorb any food. Whether the food is appetizing or not, cooked or not, residue-free or not, it doesn’t matter anymore and disgust with the any aliment sets in which makes matters even worse. At such times, a few spoonfuls of carrot puree every hour, even during the night, succeeds in finally calming the storm and regaining control over his intestines, which bleed from the war occurring there.

At the height of the flare-up, carrots in pieces is too difficult to digest and I have to cook it (preferably steamed) and reduce it to a puree or a soup accompanied with rice or potatoes and garnished with a teaspoon of olive oil.

I asked myself the question of why the carrot had such magical power on the intestines because if it works miracles for my daughter, it also does for many other people and it is often recommended when we have diarrhea, whatever be the reason.

I have done a lot of research but still no answer give me an entire satisfaction or maybe my search is not “scientific” enough?

But here are some ideas that seem interesting:

Carrot contains a lot of beta-carotene which converts into vitamin A according to the body’s needs and which, in turn, plays an important role in regulating inflammatory responses. The interesting thing is that you can take vitamin A supplements, but there is always a risk of overdose which will have the opposite effect than desired. But if you eat a lot of carrots (or other sources of beta-carotene), this risk of vitamin A overdose does not exist because beta-carotene will only turn into vitamin A if the body needs it!
Vitamin A is fat soluble nutrient, which means it dissolves in fat. A knob of butter, a tablespoon of olive oil or a few nuts in your carrots is therefore interesting if you want to benefit from the vitamin A of your carrots.

In case of diarrhea, carrot soup is a good natural remedy because it contains minerals (sodium, potassium, phosphorus, calcium, sulphide and magnesium) and thus fights dehydration. In addition, the cooked and mashed carrot allows a greater absorption of beta-carotene which, as seen above, will regulate the immune response.

It is a good source of pectin which forms a protective layer in the intestines to soothe inflammation.

It controls the overgrowth of bad bacteria and it seems to prevent vomiting (but why, I still don’t know).

Carrot contains vitamin C which helps with wound healing and therefore helps heal wounds in the intestine.

In summary, a carrot soup every day with a bit of fat is a daily gift for your intestines.
Salomé will help you find the perfect recipe that combines tastiness with good health! Because if I do praise you the virtues of the carrot on the intestines today, I have not yet spoken about the other wonders it can do for your health… We will speak about it again!

Written by Sandrine, a mother, stay-at-home entrepreneur studying naturopathy.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply